courriel : marie-pascale.villeneuve-simard.1@ulaval.ca

Stratégies reproductives après feu d'Empetrum nigrum le long d'une chronoséquence de feu de 2000 ans à la limite nordique des arbres.
Direction :
Stéphane Boudreau
Co-direction: Julie Turgeon

mélyssa.jpg


La physionomie actuelle du paysage de la toundra forestière résulte de l'action combinée des conditions environnementales rigoureuses et des feux de forêt. En effet, au cours des trois derniers millénaires, la région a subi un refroidissement global du climat qui a grandement affecté la régénération de l'épinette noire et mené à une déforestation graduelle de la toundra forestière. Ainsi, les sommets des collines, sont dorénavant dominés par différentes espèces arbustives, alors que les forêts ouvertes sont confinées aux bas des pentes et aux dépressions, là où les arbres sont davantage protégés des rigueurs du climat. Certains sommets ont toutefois été épargnés par le feu depuis les derniers millénaires et on y retrouve actuellement de vieilles pessières à lichens. Les strates basses de ces pessières sont dominées par le lichen [Cladonia stellaris (Opiz) Brodo] et la camarine noire [Empetrum nigrum L.]. La camarine est un arbuste rampant à feuillage persistant qui peut former un tapis végétal très dense. Malgré une production abondante de fruits (de petites baies noires), la croissance clonale est très importante chez E. nigrum et on observe rarement de nouveaux établissements par graine dans les vieilles populations. Cela dit, le patron d'établissement des individus et l'importance des différents modes de reproduction qui assure le maintien de l'espèce dans l'écosystème ont été très peu documentés. Comme E. nigrum est une composante importante des écosystèmes nordiques, une meilleure connaissance de ses stratégies de reproduction pourrait être bénéfique à la compréhension de la dynamique des écosystèmes nordiques. L'objectif général de ce projet est donc de déterminer la contribution relative de la croissance clonale et de la reproduction sexuée pour le maintien d'une espèce arbustive importante, Empetrum nigrum, le long d'une chronoséquence de feu de 2000 ans à la limite nordiques des arbres, dans la région de la rivière Boniface. Pour chacun des sites sélectionnés en fonction de leur âge successionnel, nous caractériserons l'efficacité de la reproduction sexuée chez la camarine noire sous les conditions climatiques actuelles (floraison, production de fruits, viabilité des graines, lit de germination). Afin d'évaluer le statut démographique des différentes populations d'Empetrum nigrum étudiées, les individus seront cartographiés dans un quadrat de 25m x 25m et récoltés au collet en vue d'une analyse dendrochronologique. Par la suite, des échantillons de tissus seront prélevés systématiquement et une analyse génétique sera effectuée. L'analyse de la diversité génotypique aux locus AFLP reconnus variables permettra de déterminer le nombre et la distribution spatiale des génotypes d'Empetrum nigrum et de jauger la contribution relative de la reproduction clonale à chaque site.