courrier : ian.boucher@gmail.com

Utilisation de Leymus mollis dans des expériences d’accélération de la succession végétale à Whapmagoostui, Nunavik, Québec
Direction: Stéphane Boudreau


Le village nordique de Whapmagoostui est installé sur des sables deltaïques facilement mobilisables par le vent. L’instabilité de ce substrat est accentuée par l’activité humaine, via la construction et le développement d’un réticule dense de tracés de véhicules tout-terrain. De plus en plus conscientes de la dégradation progressive du couvert végétal à l’intérieur des villages, les communautés nordiques souhaiteraient solutionner le problème à l’aide de programmes de restauration et d’aménagement des voies de transport afin de minimiser les impacts sur l’environnement. Des mesures permettant d’accélérer la reprise de la végétation naturelle à faible coût devraient être préconisées. Une connaissance des processus naturels de la succession écologique est nécessaire pour la mise en place de mesures de protection visant la restauration des milieux perturbés.
 
Ce projet de recherche comporte donc 3 objectifs principaux : i. déterminer l’influence de Leymus mollis  sur la performance des autres espèces herbacées sélectionnées pour les projets de restauration,  ii. déterminer la variation spatiale dans l’agencement des espèces présentes sur les dunes côtières, et ce en fonction de la distance du rivage, et de comparer celle-ci avec l’agencement des espèces dans le village, et iii. de déterminer les facteurs sociaux influençant l’acceptation sociale d’un tel projet de restauration.