courriel : simard@wisc.edu

Dépérissement de l'épinette noire dans la pessière à lichens du Parc des Grands-Jardins : une analyse dendroécologique et dendroarchitecturale

Direction : Serge Payette


MSimard.jpg


Le dépérissement de l'épinette noire (Picea mariana), dans la pessière à lichens du Parc des Grands-Jardins, est caractérisé par une grande abondance du lichen épiphyte Bryoria sur les arbres moribonds. Les objectifs de ce travail sont i. de déterminer les facteurs responsables du dépérissement de l'épinette noire et ii. d'expliquer la répartition de Bryoria sur les épinettes dépéries. Une analyse dendroécologique démontre que la pessière à lichens a été affectée par une infestation de la tordeuse des bourgeons de l'épinette (TBE) (Choristoneura fumiferana) à la fin des années 1970. L'impact de cet insecte chez l'épinette noire est marqué par des chutes de croissance radiale abruptes et synchrones, une fréquence élevée de cernes incomplets et absents et une mortalité en masse des espèces hôtes de la TBE (sapin baumier, Abies balsamea et épinette noire). Ce patron de croissance est absent chez le pin gris (Pinus banksiana), une espèce non hôte de la TBE. L'analyse dendroarchitecturale de trois épinettes présentant un patron de recouvrement lichénique particulier montre que Bryoria a principalement colonisé les parties qui ont été défoliées par la TBE, suggérant qu'il agit comme un marqueur de la défoliation. II semble donc que Bryoria ne joue pas un rôle actif dans le dépérissement. Puisque les jeunes marcottes des épinettes ont été épargnées par l'épidémie, les pessières à lichens affectées vont éventuellement se régénérer à moins qu'un incendie ne survienne dans les prochaines années.

Publications

Payette, S., A. Delwaide & M. Simard, 2010. Frost-ring chronologies as dendroclimatic proxies of boreal environments. Geophysical Research Letters Vol. 37, L02711, doi:10.1029/2009GL041849.

Simard, M., Payette, S., 2005. Reduction of black spruce seed bank by spruce budworm infestation compromises postfire stand regeneration. Canadian Journal of Forest Research, 35: 1686-1696.


Simard, M., Payette, S., 2003. Accurate dating of spruce budworm infestation using tree growth anomalies. Écoscience, 10 : 204-216.


Simard, M., Payette, S., 2001. Black spruce decline triggered by spruce budworm at the southern limit of lichen woodland in eastern Canada. Canadian Journal of Forest Research, 31: 2160-2172.


Payette, S., Bhiry, N., Delwaide, A., Simard, M., 2000. Origin of the lichen woodland at its southern range limit in eastern Canada: the catastrophic impact of insect defoliators and fire on the spruce-moss forest. Canadian Journal of Forest Research, 30: 288-305.