courriel : pitre_n@hotmail.com

Croissance de l'épinette noire le long d'une toposéquence en milieu subarctique

Direction : Serge Payette

La croissance de 40 gaules et 24 individus matures d'épinette noire (Picea mariana) a été suivie à l'été 1995 dans quatre sites de différentes conditions édaphiques au Québec subarctique. Il s'agit du sommet, des versants nord et sud et du bas d'une vallée orientée d'est en ouest. La saison de croissance a débuté tôt dans une pessière à lichens exposée au sud et tardivement dans une tourbière au bas de la vallée et dans une pessière à lichens exposée au nord. Des cernes pâles, témoins de saisons de croissance froides, ont tendance à être plus abondants dans les sites de plus courte saison de croissance. L'incidence des cernes pâles est inversement proportionnelle à l'activité photosynthétique à une hauteur donnée le long de la tige. Des cernes de gelée ont été formés chez les jeunes axes peu résistants aux gels, plus fréquemment dans les sites les moins élevés et près du sol, où se trouvent les masses d'air froid.


Publications

Payette, S., Boudreau, S., Morneau, C., Pitre, N., 2004. Long-term interactions between migratory caribou, wildfires and Nunavik hunters inferred from tree rings. Ambio, 33: 482-486.

Laberge, M.-J., Payette, S., Pitre, N., 2001. Development of stunted black spruce (Picea mariana) clones in the subarctic environment: A dendro-architectural analysis. Écoscience, 8: 489-498.