courriel : estebangdussart@yahoo.fr

Impact des coupes à blanc dans les pessières noires à mousses hypnacées du Parc des Grands-Jardins, Québec
Direction : Serge Payette 

Dussart.JPG

Le Parc des Grands-Jardins représente l'échantillon le plus méridional du domaine de la pessière noire à mousses hypnacées au Québec. Une grande partie de cette forêt a été coupée à blanc entre les années 1940 et 1970 et semble mal se régénérer depuis lors. L'objectif de cette étude est de vérifier si cette méthode de récolte a entraîné l'ouverture des pessières noires dans le parc et d'en analyser les interactions avec les perturbations naturelles et les facteurs environnementaux locaux. Nos résultats montrent que les peuplements actuels sont plus ouverts que les pessières noires dont ils sont issus et à maturité ne semblent pas évoluer vers des forêts fermées. La distribution des tiges y est contagieuse, en bouquets très denses qui alternent avec de grandes ouvertures. Les peuplements d'origine semblent avoir été récoltés avant d'atteindre leur maximum de croissance. En outre, certaines coupes ont eu lieu pendant ou immédiatement après des épidémies d'insectes défoliateurs. Très peu de plantules préétablies ont prospéré et ceci n'a pas été compensé par la dissémination de plantules libres de croître après coupe. Les tiges que l'on trouve actuellement se sont développées sur des sites peu fertiles. Elles ont été affectées par la dernière épidémie de tordeuse de bourgeons de l'épinette, ce qui a encore retardé leur croissance. Ce travail constitue le premier exemple documenté d'ouverture de pessières noires à mousses hypnacées suite à la coupe à blanc.

Publication

Dussart, E.G, Payette, S., 2002. Ecological impact of clear-cutting on black spruce-moss forests in southern Québec. Écoscience, 9: 533-543.